Accueil Nous connaître Qui sommes-nous ?

Nos fondements

Paru 18/11/2013

Nos fondements

Officiellement créé en 1972 lors d’une Conférence Gouvernementale, le remplacement en agriculture a été lancé par le C.n.j.a. avec l’A.p.c.a., la C.n.m.c.c.a. et la F.n.s.e.a. sur la base d’initiatives locales et d’une expérimentation en régions. L’objectif est alors de répondre à la recherche d’une meilleure qualité de vie, au besoin de sécurité et au souhait de promotion des Hommes exprimés par les agriculteurs.

Le remplacement repose sur une conception originale, remplacer des non salariés par des salariés. Organisé collectivement et inspiré de la politique de développement agricole, il est guidé par trois grands principes : la responsabilité des agriculteurs et leur solidarité face à leurs propres problèmes, l’engagement des organisations professionnelles, l’adhésion et l’appui financier des organismes économiques agricoles.

Le remplacement se caractérise par sa mission et son fonctionnement novateurs qui de tout temps ont bousculé les normes établies. Entre services locaux et services départementaux, sa structuration géographique et organisationnelle épouse les besoins de chaque territoire. Son mode opératoire original obligera la règlementation à s’adapter en créant un cadre statutaire spécifique. Sa mission est dès l’origine reconnue d’utilité sociale.

Le remplacement repose sur un montage financier précurseur alliant à la fois financements publics, prestations légales, assurances collectives et participation des agriculteurs.

 

En créant les Services de Remplacement, les Organisations Professionnelles Agricoles se sont données des objectifs ambitieux :

  • Améliorer les conditions de vie des agriculteurs, des agricultrices, des associés d’exploitation, des aides familiaux ;
  • Contribuer à sécuriser le fonctionnement des exploitations en assurant la continuité des travaux en cas d’absences choisies ou subies ;
  • Développer la formation et la promotion des Hommes au service de l’agriculture par la prise de responsabilités professionnelles, en leur permettant de s’absenter de leur exploitation en toute sérénité.

 

Le remplacement : un mode original, moderne et précurseur de faire face aux aléas de la vie !

Vivabilité du métier

Le remplacement permet aux agriculteurs de pouvoir vivre comme les autres catégories socio-professionnelles, s’absenter, se former, prendre des congés, s’investir dans les organisations professionnelles agricoles sans que cela remette en cause la pérennité de leur outil de travail. Le remplacement est un enjeu important pour la qualité de vie, l’épanouissement personnel, le bien être social, l’ouverture sur l’extérieur, l’insertion et l’implication des agriculteurs au sein des territoires. Il est un facteur essentiel pour favoriser l’installation et la transmission des exploitations.

Une politique de remplacement forte et dynamique, reposant sur ses fondements, respectant ses missions et ses valeurs, doit conforter le projet professionnel et de vie de chaque agriculteur. Elle doit faciliter la vivabilité du métier. Elle doit être pour les jeunes un appel fort à l’engagement dans le métier et sécuriser celui-ci.